• J’ai toujours l’impression de ne pas être aimée, que les autres font semblant, que je m’attache trop vite à des personnes mais que ce n’est pas réciproque, que les autres se moquent forcément de moi parce que je ne vois tout simplement pourquoi ils ne le feraient pas. Mais je m’enferme toute seule dans ma bulle de solitude et de tristesse. Je recommence à avoir ces envies. Elles reviennent, de plus en plus fortes. Et je ne peux rien y faire. A chaque bon moment, je me dis que tout peut s’arrêter du jour au lendemain, que mon bonheur ne tient qu’à un fil. J’ai peur. Sans arrêt. D’être rejetée plus qu’autre chose. Ces personnes ont pris tellement de place dans ma vie depuis une semaine et demie, c’est dingue, et je me dis que tout va trop vite, bien trop vite. Mais que si tout va bien si vite, tout peut aller bien plus mal encore plus vite. Et ça me fout la trouille. A un point inimaginable. J’ai sans cesse la boule au ventre, le cœur qui palpite, envie de pleurer. Dessiner est un peu comme une soupape de sécurité, ça fait redescendre un peu la pression, mais je sais que je peux exploser à tout moment. Et ça va arriver. Je le sais. Je le sens. Mais je ne rien y faire. Et c’est ça qui me fait le plus peur.

     


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires