• Chapitre 5

      Je monte les escaliers et entre dans la chambre. Il n’y a personne… Bizarre. Bref, je vais ranger mes achats dans ma valise et je décide de faire un masque pour mes cheveux que je trouve secs. Je vais ensuite sous la douche. Je me sèche et mets mes sous-vêtements. Quand je sors de la salle de bain, j’entends mes parents au salon. Je vais les voir mais tombe nez à nez avec Louis.

    -      -    Oh, bonsoir Lana. J’ai rencontré tes parents sur le chemin, et nous allons tous diner chez ta sœur. Tu ferais mieux de t’habiller, ajoute-t-il avec un clin d’œil.

    Si je ne m’étais pas retenue, il s’en serait pris une. Je m’en fous qu’il m’ai vu en sous-vêtements, pour moi c’est comme être en maillot de bain, mais même putain ! J’enfile donc une robe et me maquille légèrement avant de rejoindre mes parents, et Louis. Nous partons et il nous conduit jusque chez Masaki et Lucy. Ils nous accueillent chaleureusement et nous invitent au salon. Mais Louis me retient un instant dans l’entrée.

    -      -    Je te préfère sans cette robe, Lana.

    Je me dégage de lui et rejoins ma sœur. Demain elle doit faire le dernier essayage pour sa robe de fiançailles, elle veut que je l’accompagne. Elle nous fait visiter leur maison. Il fait vraiment chaud je trouve. Vraiment beaucoup. Nous sommes dans les escaliers, mais je me sens mal, j’ai la tête qui tourne.

    -      -    Maman ? Maman !

    Je la vois se retourner puis plus rien. 

    Ah, ma tête ! J’ouvre les yeux et vois 5 têtes penchées au-dessus de moi.

    -      -    Lana ? dit doucement ma mère. Ça va ?

    -      -    Qu’est-ce que … ?

    -      -    Tu t’es évanouie. Tu as mangé aujourd’hui ? me demande ma sœur.

    -      -    Oui, enfin… Non, je ne sais plus.

    -      -    Tiens, bois un peu, me sourit Masaki en me tendant un verre d’eau.

    -      -    Merci.

    Je me redresse et bois.

    -      -    Heureusement que Louis était derrière toi, dit ma mère. Il t’a rattrapé juste avant que tu ne tombes. Tu aurais pu te rompre le cou.

    Je regarde l’intéressé qui sourit comme d’habitude. Mon dieu qu’il m’exaspère.

    -      -    Merci, dis-je simplement.

    -      -    De rien Lana.

    La manière dont il prononce mon prénom m’exaspère aussi. Mais en même temps, ça me trouble… Après quelques minutes, je me sens de nouveau d’attaque et nous passons à table. C’est vrai que je n’avais pas mangé de la journée… Mais avec le décalage horaire, mon horloge interne fait n’importe quoi. Je mange avec appétit. Nous repartons vers 23h, Louis nous reconduit. Le trajet se fait en silence pour ma part, mais ma mère ne tari pas d’éloge sur lui. Elle m’énerve ! C’est un goujat. Une fois devant l’hôtel, je sors immédiatement de la voiture et monte me coucher. Après une bonne nuit de sommeil réparateur, je me lève à 9h le lendemain. Je déjeune, prends une douche et me prépare. Ma sœur vient nous chercher ma mère et moi à 10h30 pour les essayages. Sa robe de fiançailles est tout simplement magnifique… Mais elle doit faire faire des retouches parce qu’elle a maigri. Le stress du mariage sans doute. Nous passons la matinée à nous balader dans les rues de Tokyo, Lucy nous montrant ses endroits préférées. Le diner de fiançailles a lieu dans 3 jours, le mariage dans 10. Même si ma sœur paraît détendue, je sens qu’elle commence à stresser. Après une journée bien remplie, nous rentrons à l’hôtel. Je me connecte sur internet le soir et vois plein de messages de mes amis. Je leur réponds, mais le cœur n’y est pas. Ils me manquent … En plus, il doit être 4h du matin chez nous, alors je n’ai de réponse de personne. Je vais donc me coucher le cœur un peu lourd. Je me réveille tard le lendemain matin. Mes parents sont partis en me laissant un mot pour me dire qu’ils étaient allés faire quelques courses. Je prends donc mon petit déjeuner dans le calme, puis je vais prendre une douche et m’habille simplement. Je prends mon ordi et vois un message d’Emma, ma meilleure amie, qui me demande si elle peut m’appeler. Je prends mon téléphone et l’appelle.

    -      -    Allo Lana ?

    -      -    Emma. Ça fait du bien de t’entendre !

    -      -    Moi aussi ! Alors le Japon ?

    -      -    Bien, bien !

    On frappe à la porte.

    -      -    Attends deux minutes Em’.

    J’ouvre.

    -      -    Louis ! Que me vaut ce plaisir? demandais-je la voix pleine de sarcasmes.

    -      -    Bonjour à toi aussi Lana. Tes parents sont là ?

    -      -    Non.

    -      -    Oh, Lucy m’a demandé de venir vous chercher, elle veut que vous passiez l’après-midi chez eux et que vous restiez diner. Elle veut tout organiser pour après-demain.

    -      -    Lana ?

    -      -    Oui, désolée Emma, deux minutes. Installes-toi, tu veux quelque chose ?

    -      -    Non c’est gentil, dit-il en entrant, son sourire toujours scotché aux lèvres.

    -      -    Ok, je reviens.

    Je le laisse dans le salon et vais dans ma chambre.

    -      -    Emma ?

    -      -    Lana, c’est qui ce Louis ?! demande-t-elle euphorique.

    -      -    Mon beau-frère. Il m’énerve outre mesure pour faire simple.

    -      -    Nana je te connais, quand un homme t’énerve à ce point, c’est qu’il te plaît !

    -      -    Il ne me…

    -      -    Chut ! me coupe-t-elle. Il est comment ?

    -      -    Bon, je dois avouer qu’il a un physique plutôt agréable, même carrément agréable. Mais il m’exaspère, j’ai l’impression que ça l’amuse de me pousser à bout !

    -      -    Ah la la, Lana ! rigole-t-elle. C’est le frère de Masaki ?

    -      -    Demi-frère par alliance en fait, il est Français lui aussi.

    -      -    Quel âge ?

    -      -    27 ans en fin d’année.

    -      -    Cheveux ? Yeux ? Taille ?

    -      -    Calme ! Châtain foncé, yeux noisette, 1m85 je dirais.

    -      -    Trop petit pour moi !

    -      -    Quoi ? Mais tu fais 1m75 !

    -      -    Justement, je ne pourrais pas mettre de talons ! Mais toi, avec ton petit mètre 64, ça passe.

    -      -    Arrête ! Bon, je vais te laisser. Bisous ma belle, à la prochaine.

    -      -    Bisous ! Et tiens-moi au courant !

    -      -    Sale fouine !

    -      -    J’assume !

    -      -    Aller, kiss Emma.

    -      -    A plus Lana.

    Je raccroche et retourne au salon.

    -      -    Alors comme ça, j’ai un physique, je cite, carrément agréable ? sourit-il.

    -      -    On ne t’a jamais dit que ce n’était pas bien d’écouter aux portes ? Et sinon, je pense que tu n’avais pas besoin de moi pour t’en rendre compte n’est-ce pas ? ajoutais-je en fuyant son regard.

    -      -    En effet.

    -      -    Et prétentieux en plus de ça ! soupirais-je.

     

    -      -    Assez pour faire ça.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :