• J'ai peur.

    J’ai toujours l’impression de ne pas être aimée, que les autres font semblant, que je m’attache trop vite à des personnes mais que ce n’est pas réciproque, que les autres se moquent forcément de moi parce que je ne vois tout simplement pourquoi ils ne le feraient pas. Mais je m’enferme toute seule dans ma bulle de solitude et de tristesse. Je recommence à avoir ces envies. Elles reviennent, de plus en plus fortes. Et je ne peux rien y faire. A chaque bon moment, je me dis que tout peut s’arrêter du jour au lendemain, que mon bonheur ne tient qu’à un fil. J’ai peur. Sans arrêt. D’être rejetée plus qu’autre chose. Ces personnes ont pris tellement de place dans ma vie depuis une semaine et demie, c’est dingue, et je me dis que tout va trop vite, bien trop vite. Mais que si tout va bien si vite, tout peut aller bien plus mal encore plus vite. Et ça me fout la trouille. A un point inimaginable. J’ai sans cesse la boule au ventre, le cœur qui palpite, envie de pleurer. Dessiner est un peu comme une soupape de sécurité, ça fait redescendre un peu la pression, mais je sais que je peux exploser à tout moment. Et ça va arriver. Je le sais. Je le sens. Mais je ne rien y faire. Et c’est ça qui me fait le plus peur.

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Septembre 2016 à 22:20

    C'est un texte très poignant. Je suis un peu comme toi, quand le feeling passe avec qqn, il y a un attachement qui se crée très fort, qui n'aurait pas lieu d'être, car au fond, je ne connais pas réellement cette personne. Mais ça ne s'explique pas, c'est plus fort que soi. Du coup, tout ce qui se rattache à elle, nous tient très à cœur, et la peur nous envahit car on ne veut pas que ça s'arrête pour x raison.

    Il faut simplement vivre le moment présent et prendre du recul sur les choses, ne pas tout encaisser, tout emmagasiner à l'intérieur de soi.

    Courage !

      • Dimanche 11 Septembre 2016 à 00:49

        Oui, c'est vraiment pénible .... et en plus j'interiorise tout du coup bah quand ça éclate il ne faut pas être à côté. J'ai du mal à prendre du recul, tout simplement parce que je n'ai même pas le temps de penser la semaine, c'est horrible. 

        Merci ! 

        Xoxo

    2
    Kolo Disconnect
    Lundi 19 Septembre 2016 à 13:08

    De toute façon pour n'importe quel problème que tu as que ce soit la peur de perdre des gens que tu aimes, la peur d'échouer, la peur de l'inconnu, la peur de ce que tu vas manger au dîné ou n'importe quoi. Il vaut mieux que tu l'extériorises même si c'est a un moment où tu es seul, même si c'est par écris, à voix haute, en pleurant, etc ca te fera du bien. C'est toujours mieux quand ça sort, ça évite l'explosion... 

    3
    Jeudi 22 Septembre 2016 à 16:29

    J'ai hésité un moment avant d'écrire un commentaire parce que j'ai l'impression que tu ne vas tellement pas bien que moi et mon éternel optimisme ne serions pas les bienvenus. Je suis d'accord avec Kolo Disconnect, tu dois trouver un moyen d'extérioriser pour éviter l'explosion. Et puis tu verras, ce n'est pas si terrible la prépa, on y survis bien et généralement les gens sont très sympas, on s'y fait des amis qu'on garde toute la vie. Courage.

      • Samedi 24 Septembre 2016 à 17:26

        Merci beaucoup pour ton gentil commentaire, ça m'a donné le sourire quand je l'ai lu, mais je n'ai pas pu te répondre tout de suite désolée. J'aime la prépa pour l'instant, j'ai juste peur de l'avenir, mais un peu moins que quand j'ai écris ce texte. 

        Je n'ai pas encore trouvé de moyen pour extérioriser, mais ça va venir ! 

        Encore merci Xx

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :